Stage Territoire de 1ère et Terminale STAV

Thème : Le patrimoine facteur d’attractivité, d’animation et de développement du territoire percheron

Lundi 28 septembre, dans le cadre du module S2 (SESG et ESC), les élèves de 1ère et terminale STAV sont partis pour un stage « territoire » sur le thème « patrimoine facteur de d’attractivité, d’animation et de développement du territoire ».

Arrivée à Nocé dans le Perche pour une 1ère visite :  Découverte, lecture de paysages par Jean-Pierre Pauly médiateur culturel à la Maison du Parc Naturel Régional

Après quelques explications sur la nature d’un Parc Naturel Régional, les élèves, yeux bandés, en cordée, les autres sens en alerte, concentrés sur les dénivelés partent pour une petite excursion. Arrivés au point le plus haut, le paysage du Parc Naturel se dévoile. Séance de croquis ou de transect pour en comprendre les différents éléments orchestrés par la nature et l’homme et le comparer à nos paysages de Beauce.

Pique-nique sur place, puis, visite de l'écomusée à Saint Cyr la Rosière sur le thème Conserver, étudier, animer le patrimoine culturel rural.

Nous sommes accueillis par Évelyne, jeune retraitée passionnée par les objets de nos anciens, le cheval percheron et sa région. Cet après midi « c’est jour de lessive », cendre, savon de Marseille, brosse et battoir pour les élèves. Installés dans une salle de l’abbaye de Sainte Gauburge nous sommes initiés aux gestes, procédés et outils nécessaires à la lessive, occasion également d’évoquer la vie des femmes avant la machine à laver. Puis direction le lavoir pour tester.

Retour au lycée car malheureusement, le virus et les protocoles ne nous ont pas permis de dormir au gîte communal de Bellême…

Mardi matin départ du lycée à 8h30 pour Bellême, arrivée pour l’ouverture de la Savonnerie de la Chapelle. Présentation dans la boutique du procédé de fabrication des savons (faits sur place) qui n’ont rien de percheron à l’exception de la bave d’escargot (bénéfique pour les rides en crème et pour l’acné en savon !!). Cette visite abordait la question d’un produit aux allures artisanales mais un « patrimoine » inventé de toutes pièces, très tendance pour le développement économique des régions

Visite suivante : la Cidrerie L’Hermitière sur le thème Production et valorisation du terroir. Vidéo, échange et visite des locaux high tech pour la fabrication d’un produit en cours d’acquisition de l’AOP, vendu à l’international comme dans nos supermarchés. Monsieur Le Theil nous a démontré que vivre d’un produit du terroir est possible (aujourd’hui 4 salariés en CDI), se lancer dans l’agriculture sans aucune filiation avec le monde agricole aussi, et qu’un agriculteur peut être sensible à la culture et participer activement au lien social et culturel en milieu rural (création d’un théâtre, salle de réception pour séminaires dans les locaux). Nous avons fini par une dégustation et un passage en boutique.

Dernière visite à la base de loisirs d’Arcisses : après un pique-nique, Jacques Le Berre impliqué et passionné est venu nous expliquer le projet d’aménagement de cette ancienne carrière près de Margon et aborder la nécessaire concertation des acteurs et des usagers et les conflits d’usage autour d’un aménagement paysager discuté.