JOHN ET JÉSUS : Conte missionnaire

JOHN ET JÉSUS.

Conte missionaire

pour ceux qui sont près des écrans et (apparemment) loin de Dieu...

Imaginez que circule sur Internet et les réseaux sociaux une nouvelle série : The story of John !

         « John va naître, il va venir. Il viendra à cette époque. Il naîtra dans ce pays-ci, dans ce village… Là, sur la carte, (… pas très connu). John naîtra d’une manière extraordinaire, d’une femme, d’une mère admirable. Il aura un destin exceptionnel ; il viendra au monde pour donner le remède à la plus grande épidémie qui ravage la terre ». 1ère saison...

         Maintenant, 2° saison. « 750 ans plus tard. John est né. John est venu là où c’était annoncé. Sa naissance était en même temps discrète et extraordinaire. Sa maman admirable. John a effectivement découvert et offert le remède à cette terrible épidémie. Il est lui-même le remède… Sacré John ! ».

         Et puis, 3ème saison. « Des témoins racontent. Ils gardent en mémoire, dans l’esprit et le cœur. Pour une fois, pour une fois… Ce n’était pas une « fake news ». Ils ont vu John, ils ont été avec lui, à chaque instant de sa vie sur terre. Ils étaient plusieurs centaines, dont 12 qui suivaient John partout. Ils avaient des défauts, des qualités, comme nous. Ils ont adhéré, mais pas d’un coup, pas sans hésitation, sans peur, sans doute. Et puis ils ont reçu une force promise par John, et là, plus de doute ou de peur. Ils ont ensuite raconté et transmis l’histoire merveilleuse de John. Sa vie, son œuvre, ses actes extraordinaires. « Vraiment personne n’a parlé, agi comme ce John. Nous en sommes témoins » ... Sacré John ! ». Fin de la saison.

         Enfin, 4ème saison. « Plus de 2000 ans après sa venue, John est connu, suivi par de nombreux « followers » à travers le monde. Il ne laisse pas indifférent ; on est pour ou contre Lui. On célèbre chaque année l’anniversaire de sa naissance. John reste présent... et pas que par le souvenir ou la mémoire. Présence cachée, fidèle, aimante. Il continue d’animer le grand réseau qu’il a fondé, il aide et assiste tous ceux qui le découvrent, le reconnaissent, l’aiment et suivent son enseignement. Il prend soin d’eux. On peut même se connecter avec John. Partout ! Une toute petite connectivité suffit, même là où il n’y a ni haut débit, ni 4G. On peut lui parler. Pour commencer, il suffit de prononcer dans son cœur ou à haute voix le nom de John. C’est le « password ». John a même laissé un moyen de partager sa vie, pas en virtuel, mais en réel, en vrai. Pas avec des photos éphémères et des tweets, mais avec de vrais signes, de vrais effets pour vivre en union avec lui.

Et puis John connait, appelle tous les hommes. Il veut éviter à tous l’épidémie qui ravage la terre. John appelle, mais il ne force pas. Sacré John ! »

Mes chers amis, tout est vrai dans cette histoire… sauf le nom de John. Cette histoire, c’est l’histoire de Jésus. Changez juste le prénom, et vous saurez l’essentiel.

Jésus a été annoncé précisément, longtemps à l’avance. Vous avez peut-être lu le prophète Isaïe (VII, 14)…. 750 ans avant la naissance de Jésus !

« La vierge va concevoir… » C’est Marie.

« Elle enfantera un fils.. » C’est Jésus.

« On l’appellera Emmanuel » ; en hébreu, ça veut dire « Dieu avec nous ». Jésus est une seule personne vraie. Il est Dieu, et Il est aussi comme nous, homme.

Tout s’est accompli, tout a été vérifié.

Jésus est né et a vécu environ 30 ans sur la terre.

Il a formé des disciples, des apôtres.

Il a donné au monde un réseau spirituel, visible et invisible ; c’est son Eglise.

Il nous transmet par son Eglise le remède ; la grâce, qui guérit l’épidémie qui nous touche tous ; le péché, le mal.

Son Eglise a souvent été contredite, attaquée. Du dehors… mais pas seulement. Du dedans aussi. Pourtant elle a duré et durera, comme Il l’a promis.

Jésus n’est plus visiblement sur terre. Mais Il reste avec nous, invisiblement présent.

Nos peines, nos souffrances, nos joies, nos espoirs sont des lieux pour le rechercher, le rencontrer. Ce n’est pas toujours confortable, comme rendez-vous ! Mais en tout cela, nous ne sommes plus seuls, jamais.

Dieu veut être avec nous. En Jésus, par Jésus. Si nous acceptons l’invitation à croire en Lui et à le suivre, bien sûr.  Si nous le prenons au sérieux. Jésus est bienveillant, exigeant, patient avec nous. Il est juste, et cela pourrait nous faire trembler. Il est miséricordieux, et cela nous conforte. Cette invitation acceptée peut changer notre vie.

C’est pour Lui que nous chantons tous ces chants joyeux, que nous avons fait la crèche dans nos maisons, nos églises, nos écoles, nos cœurs surtout (c'est celle qu'Il préfère).

C’est Lui le plus beau cadeau de Noël, et c’est pour cela que nous remercions, que nous sommes pleins de joie et de gratitude, de silence et de paix devant son image, là.

C’est à cause de Lui que nous voulons nous aimer les uns les autres. Pas d'un amour menteur ou seulement sentimental, mais d'un amour divin et humain. Un amour en acte et en vérité ! Il nous l’a demandé, Il nous en donne la force !

C’est pour Lui que des jeunes donnent un an de leur vie gratuitement au service des autres, que des hommes donnent toute leur vie en devenant ses prêtres et consacrés, ses représentants près de nous.

Bon anniversaire, cher Jésus !

Bon et saint Noël à tous, amen, alleluia !

Abbé Alexis Garnier, aumônier de Franz Stock, Mignières.